Du blanc, du blanc, du blanc.

Le paysage est monochrome juste coloré d'un peu de brun sous le ciel grand bleu de cette mi-mars..

La station de Pas de la Case culmine à 2640 mètres ce qui lui assure un enneigement exceptionnel . Et, cette année la neige a été au rendez-vous.

 

 

Les skieurs sont autant de petites fourmis qui s'affairent entre les remontées. C'est la fin de journée mais ils sont encore très nombreux sur les pistes.

 

 

Les 67 remontées acheminent 100 000 skieurs à l'heure. Ils dévaleront les 110 pistes et leur 193km avec un forfait de 45 €.

450 moniteurs donnent des leçons de ski ou de snow board et 40 points de restauration  attendent les skieurs.

Pour comparaison, le domaine 3 vallées de Courchevel n'a, si je peux dire, que 150 km de pistes desservies par 58 remontées pour un forfait de 49 €.

Pas étonnant donc que le mardi où nous y étions, l'affluence était forte.

 

 

 

La route  qui s'élève en lacets au dessus de la station en direction d'Andorre la vieille, domine le domaine skiable ce qui permet d'en découvrir l'ampleur.  Elle relie les deux  versants par le port d'Envalira et culmine à 2 408 m. On a l'impression de vues d'avion ce qui rend la situation exceptionnelle d'autant que les skieurs défilent sur des pistes qui longent la route. On a l'impression d'être skis au pieds et de faire une pause au cours d'une longue descente en admirant le paysage.  

 

 

La route est d'une qualité exceptionnelle, large, au revêtement parfait même au sortir d'un hiver rude.

 

 

Nous connaissons bien les routes alpines et leurs dégradations d'après intempéries. Rien de comparable ici. Il faut bien comprendre que Andorre vit du tourisme international, que cette route est la seule qui permet la communicaton avec la France de ce côté et l'Espagne à l'autre extrêmité. Elle est donc choyée car elle conditionne la liberté de circulation et donc l'économie.

 

 

La station est reliée à celle de Soldeu dont les pistes descendent à travers les forêts de sapins. Ce côté là est moins minéral et les villages se développent.

Un peu plus loin, Soldeu est une station plus huppée qui aligne ses hôtels de luxe le long de l'unique rue principale. 

Nous faisons demi-tour malgré les beaux paysages car, il faut rester en direction de notre but.

Nous allons terminer notre montée du Puymorens dans la neige, encore et encore.

 

Merci de votre visite. Très bonne journée et faites de belles balades.

Retour à l'accueil