Le temps s'est un peu amélioré ces jours derniers en Roussillon. Alors une balade sur la côte était inévitable. Partant d'Argelès et descendant vers l'Espagne, on a découvert un petit endroit très agréable.

Entre les immenses plages de sable du Roussillon et les criques de la Côte Vermeille, un quartier d'Argelès, le Racou (le recoin, en catalan) s'est installé le long d'une belle plage de sable.

Les petites cabanes, construites de bric et de broc étaient synonimes de bons moment de détente en famille ou entre amis. Elles n'offraient aucun confort mais ont traversé les années en perpétuant un art de vivre ensemble qui perdure aujourd'hui. Les rues couvertes de sable se croisent et s'évanouissent sur la plage.

La végétation méditerranéenne envahit les rues procurant une ombre bienfaisante sous le soleil.

 

Les voitures n'y circulent qu'à quelques rares endroits ce qui donne au lieu une ambiance toujours propice à la détente.

Flâner dans les rues étroites est agréable même si on a parfois l'impression de déranger ici un apéritif  entre voisins, là un repas en famille ou la sieste d'un bébé à l'ombrage d'une treille.

Et si le coeur vous en dit, vous n'aurez pas bien loin à aller pour lézarder sur le sable sous les bleus du ciel et de la mer.

 

Du Racou on peu atteindre Collioure en empruntant le sentier des douaniers qui surplombe la Méditerranée.

De retour sur le parking, je pose une question. Il me semble que nous sommes au dessous du niveau de la mer. Que se passera-t-il lors de fortes tempêtes comme Xynthia que nous avons connues sur la côte atlantique et qui a fait de nombreux morts? Le village ne va-t-il pas connaître le même destin que l'immeuble "Le Signal" de Soulac qui menace d'être englouti lors d'un prochaine tempête.

J'apprends qu'une petite dune de sable a été érigée. Elle me parait tellement dérisoire devant la puissance de la mer quand elle se déchaine...

 

Merci de votre visite et passez une très belle journée!

Retour à l'accueil