Corsavy

 

On n'arrive pas à Corsavy par hasard. La route qui monte jusqu'ici grimpe, grimpe.. et tourne, tourne...

Au détour d'un virage, on découvre le village accroché à la montagne avec son église qui domine le côteau.

Corsavy

A l'entrée du village, deux panneaux encadrent la route : sur la droite CORSAVY pour le nom français et sur la gauche CORTSAVI pour le nom catalan. Nous sommes sur le versant sud du Canigou à 777m d'altitude.

L'ethymologie du nom vient du latin corts ( enclos, ferme) et Savien (nom propre) donc la ferme de Savi ce qui situe bien ce village dans son activité rurale.

Le village était primitivement construit autour de l'église Saint Marti à quelque distance de l'église actuelle. Au Moyen-âge, un tremblement de terre l'endommagea tellement qu'elle fut abandonnée.

 

Un château fût ensuite érigé sur un éperon rocheux et le village se déplaça peu à peu autour du château pour bénéficier de sa protection. Il ne reste désormais rien du château dont les pierres ont servi à la constructon des maisons du village qui se serrent le long de ruelles pittoresques.

De belles surprises émaillent la promenade, ici un joli sujet,

Là un petit reposoir

Ici un muret joliment fleuri,

Un jasmin monte à l'assaut d'un haut mur. Quand le mien fleurira-t-il par ce temps pourri?

Corsavy était un village prospère au temps de l'exploitation des mines de fer du Canigou à Batère. Les mines ont fermé en 1997 laissant les squelettes rouillés de leurs installations.

Une statue qui rapelle ce passé domine la vallée.

 

Une maison ancienne de la place centrale présente un bel arrangement de briques.

La visite se termine par une magnifique vue sur les crêtes espagnoles qui barrent l'horizon et vous me croirez sur parole si je vous dit qu'en vous penchant légèrement sur la gauche, vous verrez la Méditerranée.

Je m'imagine bien à flâner sur cette terrasse accueillante...

Nous sommes surveillés de haut. Même le coq monte la garde!

Nous comprenons pourquoi nos amis Cortavisiens sont tellement attachés à leur village et c'est un peu à regret que nous quittons "Cortal Savini" (la ferme de Savin).

J'aime bien cette peinture qui traduit parfaitement l'ambiance qui se dégage de ce village au pied du mont Canigou..

Je vous remercie de votre visite et vous dis à bientôt pour de nouvelles photos du Vallespir.

Retour à l'accueil