L'été est propice à la découverte ou la redécouverte des jolis coins de notre région et elle n'en manque pas. Ce dimanche, il faisait beau et chaud, la fraîcheur d'une vallée verdoyante s'avérait une bonne idée.

Direction, l'est du département de la Vienne, aux confins de l'Indre et Loire et de l'Indre pour remonter une très belle vallée, celle de la Gartempe.

La première étape sera Saint-Pierre de Maillé.

Gilbert Bécaud ,en tournée dans la région, est tombé amoureux de cet endroit. Il a acheté à la Bussière, le village voisin, une ferme où vit toujours son épouse Kitty. Quand il quittait sa péniche des bords de Seine, c'est dans cette région reposante qu'il venait se ressourcer entre deux tournées.

Un chien qui s'ébroue dans la rivière avec des aboiements joyeux, la chute d'eau du moulin, des oiseaux qui se chamaillent pour un ver trouvé dans la vase et deux pigeons qui roucoulent tendrement. On reste là un moment à savourer.

La vieille roue du moulin médiéval ne tourne plus depuis 1974 mais le barrage a été restauré il y a quelques années. Une passe à poissons y a été aménagée complétant un programme de surveillance de la qualité de l'eau. Le résultat est une rivière qui retrouve sa végétation et son caractère naturel.

 

La Grande Rue avec ses maisons de pierres aux volets colorés, nous conduit vers l'église.

J'admire ces magnifiques escaliers de pierre, typiques de la région. Ils permettent d'accéder aux pièces d'habitation sans prendre d'espace sur le logement. Ils sont souvent couverts d'un toit de brique ou d'ardoise qui protège les pierres de la pluie et de la neige et les rend moins glissantes.

L'été les voit se couvrir de pots et de jardinières ou d'un rosier ancien.

 

Retour à l'accueil