Ce dimanche s'annonçait être une belle journée,c'est donc attirés comme par un aimant que nous nous sommes dirigés vers la côte vermeille, chercher ce soleil qui a tant manqué ce printemps.

Cap sur le Cap Béar.

On accède au Cap Béar par le port maritime de Port-Vendres.

La route qui monte vers le sémaphore est étroite et sinueuse. Elle est très fréquentée ce dimanche par les plongeurs qui profitent de cette belle journée pour admirer les fonds marins réputés de la côte.

Les premiers lacets offrent de belles vues sur l'anse de Port-Vendres, bien protégée des vents. Déjà les galères savaient y trouver un abri lors des tempêtes. C'est ensuite Louis XIV qui en compris l'intérêt et le déclara port militaire. Vauban fut chargé d'y développer un système de défense.

Cette grosse tache blanche qui occupe une partie importante du port est un paquebot de croisière amarré là ou les bateaux transportant les agrumes venaient naguère accoster. il est plus haut que les maisons à étages qui bordent le port.  On se croirait à Venise ou à Istanbul....

Tout au long de la montée, les échappées sur la mer sont magnifiques. Vers le Nord, on aperçoit le relief des Corbières.

La côte est découpée. Les bleus du ciel et de l'eau  et les gris de la roche se mélangent dans une belle harmonie.

 

Côté terre des fleurs discrètes s'accrochent  comme ce liseron de mer d'un rose tendre.

Puis on découvre le sémaphore et le phare.

Côté Sud c'est Banyuls puis l'Espagne, avec au loin le Cap de Creuz.

 

On ne se lasse pas de ces magnifiques paysages.

Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé
Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé
Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé
Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé
Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé
Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé
Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé
Le Cap Béar à Port Vendres,  un littoral très découpé

Classé aux monuments historiques, ce phare date de 1905. il est construit en marbre rose de Villefranche et les angles en granit gris. 

L'intérieur du phare est, parait-il, très soigné mais il ne se visite pas.

De nombreux sentiers partent soit en bordure de mer, soit vers les collines. le site des Pauliles est facilement accessible à partir du cap par des sentiers bien signalés. ce sera pour une autre fois car notre projet pour l'après-midi est ailleurs....

Faites de belles balades et passez une belle journée

le Cap Béar

Retour à l'accueil