Revenons en Pays Catalan pour prendre le temps de flâner dans un beau village perché encore préservé de l'affluence touristique. En cette fin de mai, il faisait très beau et le Canigou avait ce jour là oublié son écharpe, pour notre plus grand plaisir. C'est tellement rare!

En arrivant dans la vallée du Conflent en direction de Prades, il y a deux endroits qu'on ne peut pas manquer : Le Canigou  qui domine le côté sud de la vallée du Têt et le village perché d'Eus sur le flanc nord de la montagne.

Il faut traverser les champs de pêchers qui croulent sous les fruits rougissants pour emprunter la petite route qui grimpe en lacets jusqu'au sommet du village. On peut stationner au bas du village mais nous choisissons de monter jusqu'à la partie haute. Trouver une place de stationnement n'y est pas chose facile mais cela fait, il nous reste à découvrir aux hasard des ruelles la magie de ce vieux village.

Le Mont Canigou, au delà de Prades, veille. Le soleil de ces derniers jours a fait fondre sa couronne blanche.

Le village  s'est construit sur les flancs de la montagne prenant une forme pyramidale en "ruche". L'église Saint Vincent qui le domine lui donne cette forme singulière. Elle est de construction récente mais elle a été bâtie sur les ruines de l'ancien château défensif.

Après une vocation défensive pendant plusieurs siècles, Eus a eu ensuite et jusqu'au milieu du XXème siècle, une forte activité agricole. C'est désormais une activité plus touristique qui se dessine autour de galeries, de concerts et manifestations diverses.

Nous commençons la visite par l'église et les ruines du château. 

Sous l'influence  des comtes de Cerdagne, le château fortifié permit à plusieurs reprises de protéger le village. Au gré du va et vient du Roussillon entre les deux pays frontaliers, il résista face aux Français au XVI ème siècle quand le territoire était espagnol puis contre les espagnols au XVIIIème, lorsque territoire était devenu français! 

Il ne reste que quelques murs de l'ancien château.

Depuis que ces luttes territoriales ont enfin cessé, le village a retrouvé sa tranquillité et c'est un plaisir de flâner dans les ruelles, de se poser un moment dans le bistrot de pays agréablement rafraîchi par les grands arbres de la placette qui domine la vallée avec une vue imprenable sur "la montagne sacrée" des catalans. 

En ce moi de mai les fleurs rivalisent de vigueur, capucines,grenadiers fleurs, plumbago et jasmin dessinent des taches de couleurs dans l'ambiance minérale des courettes.

Les ruelles pavées et les passages étroits dévalent vers la vallée.

Eus revendique d'être la commune la plus ensoleillée de France. Les statistiques viennent récemment de contrarier cette belle histoire mais s'il a perdu sa première place au profit d'un village provençal, il n'en offre pas moins des conditions d'ensoleillement exceptionnelles par son exposition plein sud que rien ne vient contrarier. La végétation méditerranéenne qui envahit les terrasses en témoigne.

Du haut du village, les passages conduisent par des rampes escarpées aux maisons situées aux étages inférieurs.

 

 

Partout, on remarque des détails architecturaux soignés comme cette porte sculptée dont la sonnette porte un message amusant.

 

Ici c'est une carline (cardabelle)  qui est accrochée en talisman. Traditionnelle dans les Pyrénées, elle avait plusieurs fonctions.

  • La première, de servir de  baromètre et d'indiquer le temps à venir. Etalée comme un soleil, il fera beau mais recroquevillée, ce sera la pluie à venir.
  • Les bergers s'en servaient également comme  peigne pour leurs moutons évitant ainsi le développement des parasites dans leur toison et les maintenant en meilleure santé.
  • Accrochée aux portes, elle accueillait le visiteur et garantissait bonheur et protection aux occupants de la maison.

Un peu plus bas, c'est ce four catalan en forme de cruche soigneusement couvert d'un toit semi circulaire qui donne à cette maison ce caractère typiquement catalan. 

Avant de repartir nous regrettons de ne pouvoir savourer quelques tapas sur la terrasse du café El lluert pour profiter encore quelques instants de cette vue magnifique mais nous avons encore beaucoup de route pour rentrer.

Résultat de recherche d'images pour "lluert"

Le lluert est un petit lézard vert qui a donné son nom aux habitants du village. On comprend facilement qu'il trouve un habitat propice dans cet environnement minéral et chaud.

C'est un joli village qu'il ne faut pas manquer de visiter car il est encore en dehors des sentiers battus du tourisme estival.

Eus fait partie des Plus beaux Villages de France et l'ensemble du village est classé aux Monuments Historiques.

Le village n'est qu'à une dizaine de kilomètres de Villefranche de Conflent, un peu plus de Castelnou, deux autres villages d'intérêt. Les centres d'intérêt ne manque pas dans la proche région. C'est vers deux abbayes que nous dirigeront nos pas prochainement, l'abbaye de Saint Martin du Canigou et le prieuré de Serrabonne tout proches.

A très bientôt pour de prochaines visites ici ou là...

Merci de votre passage par ici

EUS, village perché dans la vallée du Conflent
EUS, village perché dans la vallée du Conflent
EUS, village perché dans la vallée du Conflent
EUS, village perché dans la vallée du Conflent
Retour à l'accueil