Ville d'art et d'histoire, Montmorillon mérite vraiment le détour.

Entre Poitiers et Limoges, Montmorillon est une petite cité de la Vienne, en Poitou-Charentes.

Il y a 15 000 ans des chasseurs-cueilleurs avaient trouvaient refuge dans une grotte au bord de la Gartempe, depuis une cité s'est installée sur les rives de cette rivière poissonneuse.. Au Moyen-Age, elle se développe rapidement grâce à l'aide des puissants comtes de la Marche (partie nord du Limousin limitrophe du Poitou).  Pour faire front contre les rivalités entre le Poitou et la Marche, elle se fortifie et joue un rôle de frontière. Un chäteau et des remparts (disparus depuis) sont construits

Ville royale au XIIème siècle, elle connait des hauts et des bas mais ses foires célèbres, sa Maison-Dieu, ses riches demeures traduisent sa puissance au cours des siècles.

De beaux logis sont encore visibles  dans la vieille ville et le long de la rivière. Ce quartier longtemps abandonné, a trouvé un nouvel essor avec "La Cité de l'écrit" qui est née de l'idée et la volonté de la romancière Régine Desforges.

L'église Notre-Dame domine la ville depuis le  XII ème siècle. Construite sur un plan de croix latine, elle présente une particularité. Ses ouvertures ont été murées sur un côté afin d'en faciliter la défense face aux assaillants nombreux à l'époque.

De sa terrasse, la vue se pose, bien au delà des limites de la ville, sur les collines boisées qui entourent la ville .

 

La Cté de l'écrit

Chaque année aux beaux jours, la Cité de l'écrit. amateurs de vieux livres, de calligraphie, de beaux objets trouveront leur bonheur dans les boutiques anciennes qui se pressent le lonf des rues autour du pont et de l'église. Les librairies se sont spécialisées et proposent un large choix de livres et documents pour le bonheur du plus grand nombre. De nombreuses manifestations jallonnent l'été, attirant une foule variée et nombreuse.

En flânant dans les rues, on trouvera probablement le livre introuvable qu'on cherche depuis longtemps.

 

La Maison-Dieu

Notre périgrination dans le rues de la cité nous amène vers la ville haute, partie la plus ancienne de la ville qui recèle un bel ensemble de bâtiments du XIème siècle. Une Maison Dieu, a été construite par la volonté d'un croisé qui à son retour a voulu marquer sa reconnaissance par la création d'un immense hôpital. 

L'octogone, ainsi nommé en raison de sa forme, est classé monument historique depuis 1840. C'est une chapelle romane cimetériale, construire sur un ossuaire. Elle était intégrée à la Maison-Dieu érigée en 1085.

Face au polygone, la chapelle Saint Laurent faisait aussi partie de la Maison-Dieu,

Ses sculptures, en mauvais état, sont cependant intéressantes par leur finesse d'expression.

L'hôpital déménagea pour un endroit plus central et devint un important séminaire. Il est inoccupé depuis 2009 dans l'attente d'un nouveau projet dont je parle plus bas et qui devrait arriver prochainement. 

Montmorillon, la cité de l'écrit , ses macarons et Joël Robuchon
Montmorillon, la cité de l'écrit , ses macarons et Joël Robuchon
Montmorillon, la cité de l'écrit , ses macarons et Joël Robuchon
Montmorillon, la cité de l'écrit , ses macarons et Joël Robuchon

Sur l'autre rive, l'église Saint-Martial est plus récente mais a été construite sur les bases d'une ancienne église.

 

Montmorillon possède deux spécialités.

  • la première est la montmorillonnite, argile renommée dans le traitement de la gastro entérite
  • la seconde est culinaire, les macarons de Rannou Metivier

Une bonne adresse la maison RANOU-METIVIER

 

Ils n'ont rien de comparable à ceux de Ladurée mais pour moi, ils ont un goût de "madeleine de Proust" qui me font fondre de gourmandise. La recette est la même que celle de ma grand-mère (et celle ce toutes les grands-mères de la région) avec des oeufs, des amandes et du sucre. Le secret réside dans les aromes et la cuisson. 

Voici la "vraie" recette de Macarons de Montmorillon 

Pour une douzaine de macarons
- 250g de poudre d'amande
- 200g de sucre de canne blond
- 5 blancs d'oeuf battus en neige bien ferme avec 1 pincée de sel
 

Préchauffer le four à 150°C.
Battre les blancs en neige ferme avec la pincée de sel.
Mélanger le sucre et la poudre d'amande.
Mélanger intimement deux cuillères d'oeufs en neige au mélange sucre-poudre d'amande.  Ajouter un peu d'extrait d'amande amère.Puis incorporer le reste des oeufs en neige en soulevant à l'aide de votre spatule, en "enroulant" l'appareil.
Enfourner 25 minutes environ en surveillant bien pour que le coeur reste fondant et que la croûte devienne croustillante sans trop colorer.


Les nombreuses recettes de la blogosphère  qui utilisent de la farine et des jaunes d'oeufs font certainement de très bons gâteaux mais ce ne sont pas les vrais "macarons de Montmorillon".
 
 C'est Catherine de Médicis qui a apporté cette délicieuse recette adoptée dans de nombreuses régions, (Amiens, Saint-Emilion) chacune lui donnant une saveur particulière. En Poitou la recette n'a pas changé depuis 150 ans et la famille RANNOU-METIVIER transmet ses secrets de fabrication de père en fils depuis 5 générations. 
 
 En hiver, ils proposent des variétés parfumées aux senteurs de l'hiver, c'est délicieux. 
La boutique en centre ville, ouverte même le dimanche est un paradis pour les gourmands (dont je suis) et le musée du macaron nous transporte dans les délices de la pâtisserie.
  • j'ajouterai un autre spécialité, la grande cuisine avec le cuisinier célèbre Joël Robuchon originaire de la région et qui envisage d'y installer dans la Maison-Dieu un important institut international de grande cuisine.

​Joël Robuchon et son projet d'institut de grande cuisine

Sur cette​ photo de la Maison-Dieu on distingue la chapelle Saint-Laurent en haut à droite et on se rend compte de la grandeur du domaine si difficile à entretenir.

Si ce projet arrive à son terme, il sera important pour la redynamisation du Sud Vienne qui a tant de mal à trouver des voies de développement.

Retour à l'accueil